skip to Main Content

À l’origine, il s’agissait d’une simple maison individuelle avec un étage.L’architecte, M. LEBERT, a décidé d’en faire son agence d’architecture. Le rez-de-chaussée et l’étage sont des bureaux indépendants. L’extension a permis de repenser l’espace pour créer des bureaux agréables où il est facile de circuler.

  • Transformer une maison d’habitation en bureau
  • Repenser l’aménagement intérieur

En savoir +

L’urbanisme de la ville de Montpellier est en perpétuelle évolution, les règles évoluent rapidement en fonction de nouvelles approches urbaines, la vérité d’un moment n’est plus celle du lendemain, quoique maintenant les règles sont fixées, une bonne lecture du PLU était nécessaire pour faire entrer le projet dans la configuration du terrain tout en y inscrivant une architecture adaptée en rupture avec l’architecture somme toute classique du chemin de Moularès.
Les conditions du PLU ont permis de former un paysage plus urbain, un alignement en voirie permet une continuité urbaine et une lecture de la ville différente.
Sur cette surface une maison des années 60 a été construite dans une architecture typique de cette période, une masse minérale avec une grande inertie, des maçonneries et du béton armé avec lesquels nous avons dû jouer du marteau piqueur avec force et vivacité pour adapter l’ouvrage aux besoins, faire les connexions entre l’extension et l’existant, pour créer des ouvertures et y amener de la lumière tout en conservant l’esprit de la maison, avec ses cheminées, l’escalier extérieur, les percements existants, j’aime concevoir dans le respect de l’existant et apporter une modernité et une nouvelle image cohérente de l’ensemble, c’était la mission de JJacques Lebert Architecte, adapter de nouveaux besoins, écrire une autre histoire en continuité avec l’existant, j’aime cet exercice.
C’est bien de cela qu’il s’agit, réécrire une histoire à partir de l’existant, c’est la continuité de la vie de l’ouvrage qu’il s’agit aussi pour y inscrire un programme adapté d’espaces de travail et d’accueil avec des stationnements suffisants pour l’ensemble des acteurs du rez de chaussée et de l’étage, la position des structures porteuses était déterminante à la répartition des places de stationnement, il a fallu jouer avec les règles du PLU et la structure porteuse de l’élévation, nous y sommes parvenus simplement.
Il est à noter que le bien a été vendu il y a quelques années, la partie bureaux a été facilement transformée en espace de vie pour une famille avec 3 enfants, 4 chambres, un espace jour, cuisine et salles d‘eau ont été répartis, la moduralité était facile, chacun a pu y trouver une place dans cette bâtisse qui fait parti du paysage urbain de Montpellier. La réappropriation de l’espace garage du rez de chaussée a nécessité un affouillement des dallages existants et de créer une isolation thermique en sol et sur les parois de qualité pour rendre l’ouvrage thermiquement performant et de la même manière pour l’étage il a été mis en
œuvre avec des solutions adaptées en fonction des structures et élévations existantes ou créées, ouate de cellulose sur les parois verticales de l’ossature bois. Une opposition entre les masses a été recherchée, entre une maçonnerie avec son identité particulière et forte et une légèreté de l’ossature bois avec son côté naturel permettent à chacun de prendre sa place, l’architecture est bien là, prendre une place mais sans prendre toute la place, une architecture respectueuse de son environnement. J’ai éprouvé un grand plaisir à vivre dans ce lieu, la proximité du mouvement de la ville, l’image du site était très satisfaisants.